rivière tech

La rivière Tech

Le Tech est une rivière du sud de la France, très proche de la frontière franco-espagnole. Elle coule dans une vallée des Pyrénées-Orientales, dans l’ancien Roussillon, et mesure 84 kilomètres de long. Sa source est la vallée de Parcigoule, à 2 500 mètres d’altitude, et elle alimente la mer Méditerranée. A Céret, le pont du Diable médiéval, autrefois le plus grand pont à arc du monde, enjambe la rivière en un arc de 45 mètres de long.

Géographie

Le Tech traverse 25 villes différentes, de sa source à la mer : Prats-de-Mollo-la-Preste, Serralongue, Le Tech, Saint-Laurent-de-Cerdans, Montferrer, Corsavy, Arles-sur-Tech, Montbolo, Amélie-les-Bains-Palalda, Reynès, Céret, Saint-Jean-Pla-de-Corts, Maureillas-las-Illas, Le Boulou, Tresserre, Saint-Génis-des-Fontaines, Montesquieu-des-Albères, Banyuls-dels-Aspres, Villelongue-dels-Monts, Brouilla, Ortaffa, Palau-del-Vidre, Elne et Argelès-sur-Mer. Il se jette dans la mer Méditerranée entre Saint-Cyprien et Argelès-sur-Mer, au sud-est de Perpignan.

La rivière Tec prend sa source à 2 500 mètres d’altitude, dans le Roc-Colom, dans le massif pyrénéen du Costabona (près de la province de Gérone, en Espagne). Il traverse la région française du Vallespir d’ouest en est, passant par Prats-de-Mollo-la-Preste, Arles-sur-Tech, Amélie-les-Bains-Palalda, Céret et Le Boulou, par lequel il entre dans la région du Roussillon, se jetant dans la mer Méditerranée dans la réserve naturelle du Mas Larrieu, après une distance de 84,3 km et un bassin de 750 km².

Son régime est pluvial-nival présentant chaque année un maximum au printemps grâce au dégel pyrénéen, et un maximum en automne qui dépend des pluies. Le 17 octobre 1940, suite à des pluies torrentielles de plus de 500 mm, il devient un torrent sauvage avec un débit à Céret de 6.450 m³/s, ce qui signifie pour ce bassin un débit relatif de 8.600 l/s/km², inondant tout sur son passage et emportant plusieurs vies.