Le pont du diable

Céret

Céret (en catalan Ceret) est une ville française située dans le département des Pyrénées-Orientales, dans la région de l’Occitanie. C’est la capitale de la région du Vallespir. Elle est populairement connue comme la « capitale de la cerise », en raison de son importante production de ce fruit.

Ses habitants reçoivent le gentilicio de cérétans en français et le ceretans en catalan.

Géographie

Céret est situé au pied des Pyrénées. Son territoire communal est partagé entre la montagne et la plaine du Roussillon, ce qui explique que son altitude varie entre 175 et 1400 m. Il est situé à 200 km de Montpellier, 250 km de Toulouse et 180 km de Barcelone, et est traversé par la rivière Tech.

La commune de Céret est limitrophe de Oms, Vivès, Saint-Jean-Pla-de-Corts, Maureillas-las-Illas, Massanet de Cabrenys et Reynès.

Villes jumelées

  • Almonte, Espagne,
  • Bañolas, Espagne,
  • Lüchow, Allemagne, depuis 1983.

Lieux d’intérêt

Céret est célèbre pour son Musée d’Art Moderne, qui abrite de nombreuses peintures et sculptures de Picasso, ainsi que des peintures de nombreux autres artistes impressionnistes. Le Café Pablo est dédié à Picasso, et le Grand Café, qui existe toujours, était un lieu de rencontre pour de nombreux artistes célèbres de la première moitié du 20ème siècle.

Autres points forts : la Font-Frède, la chapelle Saint-Ferréol, le Musée d’Archéologie, le couvent des Capucins, les portes de la France et de l’Espagne.

Une des particularités de Céret, unique dans le département des Pyrénées-Orientales, est qu’il existe une arène, dite « les arènes« , construite en 1922, où se déroulent encore des corridas. Il est situé au nord de la ville. La tradition taurine à Ceret remonte au moins au XVIe siècle. Au XIXe siècle, il y avait au moins trois arènes dans le village. La première corrida espagnole a eu lieu en 1894. Ceret est l’une des 46 villes qui font partie de l’Union des villes tauromachiques de France et aujourd’hui les corridas sont un signe d’identité de la culture catalane dans la ville.

Le Pont du Diable est un pont en pierre à arche unique construit entre 1321 et 1341. Avec une seule travée de 45,45 m, il était au moment de sa construction le plus grand pont en arc du monde en termes de longueur de travée et il l’est resté jusqu’en 1356.

L’église Saint Pierre est la principale église de Céret et a été construite du 11ème au 18ème siècle.

Le Château d’Aubiry est un château de style Art Nouveau de la fin du 19ème siècle construit par le magnat du papier à rouler Pierre Bardou-Job.

Le monument aux morts a été sculpté par Aristide Maillol et inauguré en 1922.

Le Musée des instruments de musique de Céret a ouvert ses portes en mai 2013 et abrite une collection unique d’instruments et de partitions musicales.

Personnalités liées à la commune

La ville a attiré de nombreux peintres et sculpteurs ; en 1910, Manolo Hugué, un ami de Pablo Picasso, est arrivé. Ce dernier viendra en 1911, et plus tard le poète Max Jacob et le peintre Georges Braque le rejoindront. Ce dernier travaillera avec Picasso entre 1911 et 1914 à l’élaboration de plusieurs œuvres cubistes.

Le compositeur Déodat de Séverac (1872-1921) a vécu et est mort à Céret. Le lycée de la ville porte son nom.

Céret a une tradition continue d’être une maison pour les artistes, en particulier les peintres et les poètes. Pablo Picasso a vécu à Céret au début du 20ème siècle et le Café Pablo dans la ville lui est dédié. Le Grand Café, toujours en activité aujourd’hui, était un lieu de rencontre pour de nombreux artistes célèbres au début du siècle dernier. Henri Matisse et Amedeo Modigliani, parmi d’autres artistes, s’y sont rendus à cette époque. Chaim Soutine, le peintre émigré russe, a vécu à Céret pendant un certain temps et a peint de nombreux paysages du village et de ses environs. Aristide Maillol, un sculpteur célèbre né dans le village de Banyuls-sur-Mer, est représenté par deux sculptures publiques – l’une à l’extérieur du centre d’information des visiteurs et l’autre sur le monument aux morts. Harold Weston, le moderniste américain, a vécu dans une ferme au-dessus de Céret de 1926 à 1929.

  • Pablo Picasso (résident 1911 – 1912)
  • Georges Braque (résident 1911 – 1912)
  • Georges Badin (1927-2014) : poète, peintre et conservateur né à Céret.
  • Aristide Maillol
  • Chaim Soutine
  • Harold Weston (résident 1926-1929)
  • Autres personnes
  • Louis Companyo (1781-1871), médecin et naturaliste.
  • François Jaubert de Passa (1785-1856) : ingénieur.
  • Déodat de Séverac (1871-1921) : compositeur, a vécu et est décédé à Céret.
  • Edmond Brazès (1893-1980) : écrivain et poète en catalan et en français.
  • Martin Fourcade (1988-) : biathlète.

Économie

La région autour de Céret est un important producteur de fruits, en particulier de cerises.

En France depuis les années 1920, les premières cerises de la saison arrivent toujours en mars de la région de Céret, où les producteurs locaux envoient toujours, par tradition depuis 1932, la première caisse de cerises au président de la République française. 45000 des 90000 cerisiers des Pyrénées-Orientales se trouvent dans le canton de Céret en 1938. Les 25000 cerisiers de Céret ne donnent alors plus que 1250 tonnes de cerises par an. Dans les années 1960, la production de cerises de Céret passe à 3000 tonnes, avant d’être divisée par 11 à la fin des années 2000.

Culture

Taureaux

Céret organise un festival annuel pour les corridas qui se déroulent pendant trois jours. La première corrida avec mise à mort du taureau a eu lieu à Céret en 1894 et est une tradition depuis lors Cet événement est connu sous le nom de feria. Il existe également des corridas où de jeunes taureaux (généralement avec les cornes émoussées) sont conduits dans les rues, encerclés par un groupe de cavaliers et de femmes. Des personnes portant des tenues traditionnelles blanches et bleues (les couleurs de Céret), se poursuivent par derrière pour tenter d’attraper la queue du taureau et s’y accrocher le plus longtemps possible. La feria a toujours lieu le week-end le plus proche du 14 juillet, jour de la Bastille et environ 30 à 40 000 personnes participent chaque année dans les rues.

Danses

Céret organise régulièrement des danses communales, où des amateurs ou des professionnels locaux dansent sur un ring. Cette danse est connue sous le nom de sardanes. Aucun arrangement préalable n’est fait au nom des danseurs, les habitants notent l’heure et le lieu sur des affiches dans toute la ville et se présentent comme ils le souhaitent. Des arrangements plus formels sont également pris à d’autres occasions.

Marché

Céret a un marché le samedi, où les vendeurs vendent principalement des produits locaux, ainsi que des saucisses, des olives, du fromage et du vin. Pendant l’été, il y a aussi un marché chaque mardi soir qui met l’accent sur l’artisanat plutôt que sur les produits.