Montagnes et géologie des Pyrénées-Orientales

Le département 66 est pourvu de belles montagnes et de plaines vallonnées : un environnement idéal pour pratiquer différents sports comme la randonnée, le vtt, le ski, le parapente, l’escalade, la spéléologie, etc…Petits et grands, seul, en famille ou entre amis, vous trouverez dans la région de nombreux loisirs en plein air.

Géographie

Il est traversé d’ouest en est par trois rivières parallèles, la Têt, la Tech et l’Agly. L’Aude s’élève dans les Pyrénées orientales, et son point culminant est le pic Carlit (2921 m). Au sud des Pyrénées orientales se trouve la chaîne de montagnes pyrénéennes qui culmine à 2785 m avec le Canigó, à 2921 avec le pic Carlit déjà mentionné, et à 2910 avec le Puigmal, à la frontière espagnole.

A l’est se trouve la réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls, qui couvre 650 hectares de mer et qui fait partie des réserves nationales françaises depuis 1974.

Le pic Carlit

Le Pic Carlit, ou Pica del Carlit, est une montagne de 2.921 mètres d’altitude du terme communal d’Angostrina et Vilanova de les Escaldes, pertanyent à la région de l’Alta Cerdanya, de la Catalogne du Nord.

Ce sommet est situé au nord des Pyrénées. Elle fait partie de la plus haute montagne de toute la Cerdagne et de la Catalogne du Nord. Le pic fait partie d’une masse isolée plus petite qui, sur le versant occidental, fait partie du sous-bassin de la rivière Aravó, un affluent de la rivière Segre, tandis que le versant oriental fait partie du cercle glaciaire dont le Tet est originaire. Les pentes sud forment le bassin de la rivière Angostrina, un affluent de la Reür, l’un des plus importants affluents du bassin supérieur du Segre.

Le Carlit enneigé

Ce sommet est inclus dans la liste des 100 sommets du FEEC. Il s’agit d’un sommet secondaire à son nord-est, le Carlit de Baix.

L’itinéraire habituel pour l’ascension commence à l’étang de Bollosa, en général, à l’ouest ; il dure environ 4 kilomètres et doit gravir une série de petits poteaux et plusieurs petits étangs pour atteindre le massif sur son côté est, où il commence une forte montée d’environ 550 mètres pour atteindre le sommet. Il est également habituel de monter depuis l’étang de Lanós.

Histoire

La première ascension de ce sommet a été faite par Henry Russell en 1865. L’ascension de son dernier tronçon est délicate.

Le massif du Canigou

Le massif du Canigó (nom officiel depuis le 13 juillet 2012) est un massif montagneux des Pyrénées, situé dans le Roussillon (sud de la France), entre les régions du Conflent, du Roussillon et du Vallespir.

Le sommet, appelé “pica del Canigó”, est de 2784 m. Malgré son altitude modérée, elle était considérée comme la plus haute montagne des Pyrénées en raison de la forte dénivellation qui la sépare de la plaine du Roussillon, une proéminence qui la rend plus impressionnante que d’autres montagnes plus enclavées situées entre des vallées plus élevées.

Dans le Canigó se trouvent les monastères de San Martín del Canigó et de San Miguel de Cuixá. C’est pourquoi la montagne a une signification particulière pour le catalanisme et a inspiré le recueil de chansons Canigó, avec des chansons qui commencent par les mots :

Muntanyes de Canigó, fresques són i regalades
Tout comme le poème Canigó de Verdaguer.

Le ministère français de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a déclaré le massif Grand Site National de France, et a officiellement changé le nom français “Canigou” en son nom catalan “Canigó” : dans son explication, il considère le Canigó comme une “montagne sacrée des Catalans.

La flamme du Canigó

Comme il s’agit d’un sommet facilement accessible, beaucoup de gens osent l’escalader. Mais c’est le 22 juin que d’autres personnes montent, pour allumer un feu qu’ils surveillent toute la nuit. Le lendemain, ils descendent à Perpignan avec les torches allumées de ce feu et retournent chacun dans son lieu d’origine pour, selon la tradition, allumer tous les feux de la nuit de la Saint-Jean dans le même département des Pyrénées-Orientales, de la Catalogne, de Valence, de l’Aragon et des Baléares.