vallespir

Vallespir

La Vallespir est une région frontalière naturelle et historique, située dans le sud de la France, dans le département des Pyrénées-Orientales, tel que défini par Joan Becat dans l’Atlas de Catalunya Nord en 1977. Avant le 17ème siècle, il appartenait au comté du Roussillon. Sa capitale est Céret. Cette région frontalière française borde au sud les régions de Gérone de l’Alt Empordà, de la Garrotxa et du Ripollès en Espagne, ainsi que les régions historiques du Conflent et du Roussillon en France.

Le Vallespir est une vallée, dans une direction sud-ouest nord-est, qui est traversée par le cours supérieur de la rivière Tech.

Municipalités du Vallespir

  • L’Albère
  • Arles-sur-Tech
  • Amélie-les-Bains-Palalda
  • Céret
  • Les Cluses
  • Corsavy
  • Coustouges
  • Lamanère
  • Montbolo
  • Montferrer
  • Maureillas-las-Illas
  • Le Perthus
  • Prats-de-Mollo-la-Preste
  • Reynès
  • Saint-Jean-Pla-de-Corts
  • Saint-Laurent-de-Cerdans
  • Serralongue
  • Le Tech

Histoire de Vallespir

Vicomté de Vallespir

Le vicomté de Vallespir est créé en 990. Il a été nommé d’après le Seigneur des Chameaux, Ansemundo, dont l’existence est documentée depuis 941. De son mariage avec Quixol, il a eu un fils, Santy Sentill, qui en 990 ou peut-être un peu plus tard a construit un château à Cameles sur le site du château existant. C’est pourquoi il est appelé Castell Nou (en espagnol : Castillo Nuevo). Sentill a épousé Adelaida Gardoll. Son fils Guillem I lui a succédé vers l’an 1000. William Ier est mort en 1028. Il fut le dernier noble à prendre le titre de vicomte de Vallespir. Les vicomtes allaient devenir des seigneurs féodaux et avec ce changement, ils allaient prendre le nom de leur château principal. En 1020, dans le testament de Bernard Ier de Besalú, Guillaume est mentionné comme vicomte de Castellnou.

Union du Vallespir aux comtés de Roussillon et Besalú

La région du Vallespir était dépendante de l’évêché d’Elna et fait partie du comté de Roussillon depuis sa création. En 990, Oliba Cabreta occupa cette région et la rattacha au comté de Besalú avec lequel elle passa au comté de Barcelone en 1111. En 1172, à la mort du comte Gérard II de Roussillon, il laisse dans son testament que le Roussillon « je donne tout dans son intégralité à mon seigneur le roi des Aragonais » Alphonse II, qui est accepté comme roi à Perpignan.

Restauration de la liaison entre le Roussillon et le Vallespir

Lorsque le Roussillon fut restauré comme juridiction féodale en 1212 pour Nuño Sánchez (neveu d’Alphonse II el Casto), après avoir été nommé Seigneur du Roussillon par son cousin Pedro II d’Aragon, Vallespir en fit partie et son gouvernement fut confié à un veguer, Cette position est revenue au vicomte de Castellnou, et plus tard, presque avant l’extinction de la famille Castellnou dans la première moitié du XIVe siècle, elle a été déclassée en sous-végétative du Roussillon, qui a été rebaptisée Vegueria del Rosselló i el Vallespir (Vegueria du Roussillon et du Vallespir).

Les vicomtes

  • Ansemundo c. 941-990
  • Sentill c.990-1000
  • Guillaume Ier vers 1000-1028
  • Vicomté de Castellnou depuis 1020