Perpignan : une prof démissionne après une agression

C’est une enseignante de langue espagnole qui a choisi de mettre fin subitement à sa carrière dans l’éducation nationale suite a une agression survenue le 18/10/2020 au sein du collège Albert-Camus. Se sentant pas soutenue par le proviseur, elle décide de démissionner.

«C’est fini pour moi, je quitte l’Éducation nationale. Je refuse de continuer plus longtemps à servir une institution qui ne me défend pas», explique-t-elle au journal.

explique-t-elle au journal.

Les faits

Le jour J, la professeure décide d’expulser 2 élèves agités de la salle de classe. Refusant de sortir, elle demande de l’aide auprès d’un autre élève pour aller chercher le CPE (Conseiller Principal d’Education).

L’un des deux l’agrippe fermement à l’épaule tandis que l’autre sort de la classe en claquant brutalement la porte sur l’enseignante qui était située juste derrière. Elle choisit de porter plainte au commissariat.

Accusée de racisme

L’enseignante subit une ITT de 14 jours. Les faits sont qualifiés de “violences aggravées”. Les élèves concernés ont qualifié leur professeur de raciste en menaçant également de leur côté de déposer plainte.

Ils seront sanctionnés avec 2 jours d’exclusion. L’enseignante révoltée réclamait un renvoi définitif du collège.

Un manque de soutien

Pourquoi une démission de ses fonctions ?  La direction de l’établissement lui a proposé de voir les familles des élèves et lui aurait recommandé de réviser ses méthodes de travail. Un jugement qui lui semble inacceptable !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.