Nouveau projet de piste cyclable : les perpignanais haussent le ton

La municipalité de Perpignan envisage de donner plus de places aux “voies vertes” en faisant la chasse aux rues encombrées par les véhicules à moteur. Par conséquent, elle compte aménager entre la rue Courteline et la place Arago, plus précisément au niveau des berges de la Basse, une nouvelle piste cyclable qui traverserait le centre-ville. L’objectif serait de relier le Castillet. 

Si une grande partie des associations de cyclistes accueillent ce projet avec ferveur, la Fédération pour les espaces naturels et l’environnement est en revanche contre cette idée qui selon elle, dénonce une atteinte à ce qu’elle considère l’un des derniers espaces verts de l’hyper-centre.

Le Projet de la Basse

Il s’agit en réalité du deuxième étage d’une fusée baptisée “Projet de la Basse”. Dans la continuité de la piste cyclable aménagée entre le parc Franz-Reichel de Saint-Assiscle et la gare routière, la ville espère continuer le chantier sur les berges de la rivière emblématique pour permettre aux vélos de rejoindre la place Arago

“Il s’agit d’un projet déjà lancé que nous comptons pérenniser, précise le maire de quartier Ouest, Xavier Baudry.

Une autre étude est en cours pour relier la piste de Saint-Assiscle au quai de Hanovre en passant en dessous des actuelles voies SNCF. L’objectif est de suivre ensuite les quais de la Basse jusqu’au Castillet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.